GIRONA Genius 2019 (FIRST ILARGIA LEAGUE INTERNATIONAL SYMPOSIUM)

Imprimer

La Ligue ILARGIA a été créée après la fin du partenariat NUITS BLANCHES et n'a bénéficié d'aucune subvention de la part du programme Erasmus+ mais elle doit son nom au eTwinning créé par les professeurs porteurs du projet NBE+. C'est d'autre part un clin d'oeil au Festival organisé à Saint-Jean-de-Luz en avril 2018.


Le compte-rendu en images du premier colloque international de la LIGUE POUR L'INNOVATION PEDAGOGIQUE ET LA COOPERATION

league^^click on the stars to go back to the ILARGIA LEAGUE blog^^

 

AGENDA and DISSEMINATION / ORDRE DU JOUR et MEDIATISATION

attention : les actes complets du colloque feront l'objet d'un compte-rendu inséré dans l'édition 2019 de la revue ILARGIA


FIRST ILARGIA LEAGUE SYMPOSIUM

Day-to-day planning / programme et déroulement

ciel

Le Mardi 23 avril 2019

The 23rd of April, DAY 1 - WELCOME DAY

 1. VISITE DE LA FOIRE AUX LIVRES DE LA SAN JORDI

Accueil par M Jaume Pinyol après l'installation à l'hôtel (Peninsular) 

Premier tour en centre-ville (halte à Barcelone sur le chemin depuis l'aéroport de Barcelone pour quatre des visiteurs étrangers)

soir  BCN  SanJordi 

Accomodation at Peninsular Hotel. A stop in Barcelona for Romanian team and a little city centre guided tour by Jaume for everybody.

2. DÎNER D'OUVERTURE

offert par la Ligue aux délégations étrangères

agapes

The official welcome lunch for foreign visitors.

3. REUNION DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DE L'ASSOCIATION 

(décisions relatives au fonctionnement de la ligue ; réflexion sur le contenu éditorial du webzine ILARGIA 2019)

grilleSee the results part, at the bottom of this post

Le Mercredi 24 avril 2019

The 24th of April, DAY 2 - LECTURES DAY

 4. DECOUVERTE DU PATRIMOINE CULTUREL LOCAL  

Visites de la ville médiévale guidée par Jaume Pinyol en compagnie de M Botta, Président de l'ACESC

napoléon jaume
meetingpointCatalan heritage in Girona: a cultural visit with Mr Pinyol et Mr Botta (from the ACESC)

 

5. DEJEUNER DE CLÔTURE  

offert par la Ligue à l'ensemble des participants au colloque 

miroir

The Official Closing Dinner in presence of Mr Costa from the Education department in Girona

6. CONFERENCES-DEBATS A LA CASA DE CULTURACasa Cultura Girona BLANC200x200 1

7. QUARTIER LIBRE

visite de l'IES Jaume Vicens Vives à l'invitation de M Pinyol et en sa compagnie et rencontre avec des professeurs et membres du personnel

puis Dîner informel et convivial réunissant les délégations étrangères / FREE TIME

 bomboneria  anaconda

 

Le Jeudi 25 avril 2019

The 25th of April, DAY 3 - TRAVEL DAY

8. ADIEUX

Dernière rencontre avec M Pinyol et  visite d'une maison historique du vieux quartier avec notre collègue Mme Ana Coderch

cour Ana jaume2


9. VOYAGE DE RETOUR

cloud  sanctuary 

Halte à l'Abbaye de Montserrat et quartier libre à Saragosse pour les délégués venus de Cluj-Napoca et le Président de la ligue


FIRST ILARGIA LEAGUE SYMPOSIUM

Résumé des activités (en Français)  - Results abstract

COLLOGUE : GIRONA Genius 2019

L'USAGE DES LANGUES ETRANGERES DANS LES ENSEIGNEMENTS ET DANS LES PROJETS EUROPEENS ENTRE ECOLES SECONDAIRES ET LA PROBLEMATIQUE DES LANGUES MINORISEES

PARTIE PUBLIQUE DU COLLOQUE LE 24 AVRIL A LA MAISON DE LA CULTURE  DE LA DEPUTATION (entre 16 h et 18 h 15)

Tour de table préliminaire : mots de bienvenue au nom de l'Administration et du ministère catalan de l'éducation par Monsieur PERE COSTA puis de l'ACESC (Association des Catedratics) co-organisatrice du colloque, par la voix de son président Monsieur ALBERT BOTTA.

PERE COSTA  ciel  ALBERT BOTTA 

Monsieur Costa a tenu à contextualiser le point de vue de l'Administration Centrale catalane.

Il a d'abord souligné le mécontentement de l'institution face à la situation du Catalan, langue minorisée pourtant parlée par environ dix millions de locuteurs, si l'on considère l'ensemble des "pays catalans"  (Valence, Baléares etc.) et il a rappelé que deux langues officielles coexistaient sur le territoire de la Généralité, l'Espagnol et le Catalan bénéficiant en effet de ce statut dans la constitution. Dans la réalité, l'une des originalités de la situation réside dans le fait que le Catalan est pratiqué à l'école (et est la langue dans laquelle on enseigne et on vit dans les établissements scolaires, notamment du second degré) alors que le Castillan reste la langue de l'état central.

Depuis les années 80, l'apprentissage par immersion (sur le modèle du Québec) a été introduit puis généralisé en Catalogne, les autorités s'étant fixées pour but que tous les élèves parvenus au terme de leur scolarité maîtrisent les deux langues officielles (Espagnole et Catalane) mais qu'ils aient par ailleurs la capacité de s'exprimer correctement dans au moins l'une des deux langues étrangères suivantes : Français et Anglais.

Or, ce sont plus de 100 langues qui sont effectivement parlées dans les écoles catalanes aujourd'hui. On voit que le développement de l'immigration a introduit de nouvelles difficultés en matière d'enseignement (en particulier celui des langues). Aussi le ministère de l'Education souhaite-t-il définir un nouveau modèle pour surmonter l'écueil de la diversité linguistique, qui soit adaptatif compte-tenu de la très grande diversité des situations locales (si certaines écoles ont à enseigner à beaucoup de migrants, d'autres en comptent très peu parmi leurs élèves, et l'équilibre entre les deux idiomes officiels est plus ou moins favorable au Castillan et au Catalan selon le recruement des élèves). Ce modèle devra d'autre part prendre en compte la montée en puissance de langues autrefois rares, comme le Chinois et l'Arabe, dont l'enseignement progresse nettement...

Monsieur Botta a rapidement montré les principaux enjeux d'activités transnationales telles que ce colloque co-organisé par les deux associations (ACESC et Ligue ILARGIA).

Il a notamment fait valoir que les problèmes éducatifs de nos pays étaient, sinon identiques, du moins analogues, et a estimé par conséquent nécessaire l'échange de bonnes pratiques et une réflexion conjointe de la part des professeurs en Europe.  Il a pointé l'urgence de se concerter afin, notamment, de trouver des pistes en matière de remédiation de l'échec scolaire et a pronostiqué que ce dernier risquait d'être de plus en plus sous-estimé.  Un certain renoncement à leurs responsabilités de la part des institutions d'enseignement pourrait en effet, selon lui,  conduire à la délivrance de "fake diplômes" trompant les apprenants et ne donnant pas réellement aux élèves du secondaire les compétences professionnelles (répondant au besoin immédiat d'employabilité) et / ou intellectuelles (permettant une réussite dans l'enseignement supérieur) requises. Ayant exposé ces craintes, il a ensuite évoqué la force et la pertinence de l'ideal européen : pour lui, une chance de bâtir ensemble un destin commun pour éviter que des histoires différentes et divergentes n'emportent les peuples et un levier pour que les individus puissent échapper à la marginalisation et les communautés se défendre face aux processus de minorisation.

Présentation de la ligue ILARGIA et introduction aux conférences : il s'agissait, à l'occasion de ce premier colloque, de faire connaître les objectifs poursuivis par cette nouvelle association internationale, fondée en avril dernier par des professeurs issus de cinq pays (France, Italie, Lettonie, Roumanie et Turquie) mais ouverte à tous les pays du continent européen et ayant depuis son origine  recruté de nouveaux membres ans de nouveaux pays, paticuliérement en Bulgarie et au Portugal.

Monsieur Vanderplancke a d'abord voulu remercier ses hôtes catalans et, avant de présenter la Ligue Ilargia, expliciter le choix de Gérone pour ces conférences.

S'il ne s'était agi, en effet, que de rassembler un public d'enseignants intéressés par les débats du jour, nul doute que la Ligue pour l'Innovation Pédagogique et la Coopération, association de Droit Français, aurait pu organiser l'événement chez elle, à Saint-Jean-de-Luz. Mais la Ligue, qui  voulait marquer d'emblée sa vocation internationale, manquait des moyens nécessaires pour inviter dès cette première année de fonctionnement  des professeurs étrangers à Saint-Jean-de-Luz (encore qu'il s'agisse-là de l'une de ses ambitions à moyen terme, mais qui supposera pour se concrétiser  de trouver des subventions suffisantes, venant en complément de l'aide sollicitée auprès de la ville)  . Elle s'est donc tournée vers un partenaire en Catalogne, ceci pour plusieurs motifs dont : la proximité relative du territoire, et sa grande accessibilité (rendant aisée la participation de délégations étrangères transitant par la plateforme aéoportuaire de Barcelone). Gérone n'a néanmoins pas été choisie pour ces seuls motifs utilitaires, mais bien parce que la thématique de notre premier colloque visait à évoquer la minorisation de certaines langues, parmi lesquelles l'Euskara et le Catalan,  en la mettant en perspective avec l'effacement progressif des langues supposément dominantes au profit de l'Anglais dans le cadre des projets multilatéraux conduits par des écoles secondaires de pays différents, également parce que l'un des objectifs de la Ligue est la valorisation du patrimoine culturel de chacun  (particuliérement riche et facile à appréhender à Gérone). Surtout, la Ligue ILARGIA entendant développer des activités systématiquement conviviales et pratiquer l'échange d'expériences entre professeurs ou experts sans avoir la prétention d'exercer un magistère ni de  prôner une approche scientifique abstraite de la pédagogie et de la didactique, le Président de l'Association ne pouvait que songer à s'adresser à M. Jaume Pinyol y Ballasch, ami de longue date, en partie à l'origine de son propre intérêt pour les programmes de coopération transnationale développés par l'Union Européenne...

M. Vanderplancke a souligné la chance qu'avait eu la jeune association qu'il préside de d'avoir trouvé en ses partenaires Catalans et notamment en la personne de M Pinyol une telle identité des points de vue, sur la méthode comme sur les objectifs souhaitables des activités transnationales à mener, sans même parler de la très grande disponibilité de ses hôtes. Il lui semble que le principe d'une co-organisation avec une association locale, mise en oeuvre en l'occurrence à l'initiative de l'ACESC, est la meilleure configuration possible pour organiser un collogue international et est encouragé par le fait que les collègues Catalans aient soutenu spontanément la démarche de la Ligue ILARGIA.  Le grand intérêt culturel du déplacement à Gérone et son caractère amical devant beaucoup à l'investissement de M. Pinyol et à la participation de M Botta, au soutien de M Costa et de la Casa de Cultura, il leur a adressé ses plus vifs remerciements avant de rappeler très brièvement, conformément à l'ordre du jour,  les buts de l'association : Développer les échanges sur les pratiques didactiques et les méthodes pédagogiques dans les écoles secondaires à l'échelle de l'Europe en privilégiant les rencontres fréquentes entre les membres, encourager  la valorisation des patrimoines culturels, notamment par la contextualisation des enseignements,  faire de Saint-Jean-de-Luz un site de formation et d'échange pour les enseignants européens. Concrétement, la Ligue vise à mettre en place un à deux événements internationaux chaque année (colloque transnational thématique et/ou séminaire de formation) en implantant si possible ses séminaires en Pays Basque, et elle publiera chaque année une revue. Elle réfléchit à la possibilité d'intégrer des partenariats internationaux tels que ceux du programme Erasmus+ mais souhaite acquérir dans ce but suffisamment d'expertise et de notoriété au préalable... Son nom fait référence à un partenariat destiné à surmonter les peurs pour construire un projet culturel commun que les fondateurs de la Ligue ILARGIA ont conduit entre 2015 et 2018.

L'ENSEMBLE DES PROPOS DU PRESIDENT SERONT REPRIS DANS L'EDITORIAL DU MAGAZINE ILARGIA DANS SA LIVRAISON DE L'ETE 2019. UNE TRADUCTION ANGLAISE DES RESULTATS DU COLLOQUE ET DU CONTENU DES CONFERENCES (DONNEES EN ESPAGNOL) SERONT AUSSI MISES A DISPOSITION

 RZ

 Nos deux conférencières ont brillamment  assuré le succès des débats

du 24 avril.

Qu'elles en soient vivement remerciées !

Mme Ramona Zetea Professeure de Français du Colegiul Iulian Pop

(Cluj-Napoca, Roumanie)

et

Mme Ana Massos Professeure d'Anglais et Directrice

de l'IES Jaume Vicens Vives, à Gérone

Leurs présentations portaient sur, d'une part,

l'enseignement du Français et de l'Espagnol en Roumanie

en tant qu'exemple illustrant la situation des langues dans l'enseignement

et les projets de coopération des écoles  secondaires

et sur l'enseignement de l'Anglais et des langues minoritaires

au travers de l'exemple de la Catalogne

NOTA BENE Une diffusion totale ou partielle du contenu des conférences

est envisageable après parution de la revue ILARGIA 2019 ; un extrait de

la péroraison de Madame Massos est déjà disponible

en ligne (dans le groupe Facebook NBE+)

AM

 

PARTIE PRIVEE DU COLLOQUE LE 23 AVRIL /  Réunion du conseil d'Administration

BOARD MEETING

membres présents : P-L Vanderplancke, Président - J-L Pujyjalon, Trésorier - R Zetea Secrétaire

Excusées : S Meziniece et N Acir

adhérents invités (Guests) : Monica Giurgiuman, Didier Laurent, Mircea Magdau, Jaume Pinyol

Board results 
1 Next general assembly to do between the 19th and the 21st of June in Saint Jean de Luz. Definitive date will be given in a couple of weeks. 
Members who must to be changed or renewed are: the President and the vice president. 
 2 Candidates are:P-L Vanderplancke as president and M Magdau as vice president. Other members may also promote another ticket. 
3 Our next ILARGIA magazine fall will be focused on the contents of our Symposium. 
4 About euskara as a minorized language we ll try to obtain more informations from our colleagues to complete the magazine contents. 
5 New members (M Pinyol had enlisted) were registered after the identity checking by the board. 
6 Live dissemination of this brainstorming session was impossible and the meeting was a little delayed, so the meeting point online was too! So we ask to the all members to give a proxy to the President or any other member in order them to be sure to vote at the general assembly!
 

league

^^click on the stars to go back to the ILARGIA LEAGUE blog^^